Les écoutes du mois – Mai 2022

Nos écoutes du mois – Mai 2022

Toujours un mélange issu de nos discothèques personnelles dématérialisées et de streaming.

  • John Hiatt – Slow Turning ( 1988)
    • J’ai découvert cet auteur compositeur interprète avec cet album, tjrs dans ma playlist. . John Hiatt possède un éventail de styles allant de la country au blues, punk et new wave. Installé en Californie depuis la fin des années 70, côtoyant Ry Cooder, Nick Lowe. Il n’a pas tjrs rencontré le succès mais ses chansons furent aussi reprises par d’autres ( Bonnie Raitt, Bob Dylan, etc..)

      Tous ses albums sont à découvrir y compris des collaborations comme avec Little Village.

     

  • John Pizarelli – Midnight McCartney (20215)
    • fans des Beatles et plus particulièrement de Sir Paul, cet album de reprises aux tonalités Jazzy avait évidemment toutes les chances de nous plaire. Une exception : My Valentine, titre que je n’apprécie pas y compris dans sa version originale.

       

  • Ambrosia – One Eighty ( 1980)
    • est ce du à la météo du mois de Mai ? En tout cas, nous avons écouté pas mal de musique californienne ces dernières semaines. ( voir John Hiatt). Cet album fut probablement celui ayant rencontré le plus de succès. Plus que la performance de ce groupe, le style musical nous a vraiment plu ce mois ci.

       

  • Mathis Haug – Distance ( 2013)
    • j’avais oublié ce disque au fond de mon disque dur. Autrichien ayant passé son enfance en France. Compositions mêlant Jazz, funk, rythm & blues ou folk, il est donc inclassable. Sur cet album, il bénéficie du support de Eric Bibb & JJ Milteau ( que j’écoute aussi souvent par ailleurs) . J’ai appris qu’il travaille aussi comme producteur pour des artistes si différents que Pura Fé ou JJ Milteau. Je vous invite à écouter cet album, un verre d’excellent Porto LVB à portée de main.

       

  • Mozart – Symphonie des jouets
    • Je me suis intéressé à cette œuvre en cherchant une entrée vers le classique pour mes petits enfants. Une symphonie plaisante, enjouée. En découvrant son origine, surprise : qui l’a écrite ? Joseph Haydn, Leopold Mozart ou même le père Angerer ? Il semble que ces 3 compositeurs furent impliqués dans la partition actuelle. Dans quelle ordre ? Je laisse aux spécialistes le soin de régler ce point. Profitons de cette symphonie interprétée par l’orchestre nationale de Toulouse (enregistrement de 1995)

 

ThierryR

By ThierryR

rgergegegegergerge

4 juin 2022 12h10